AccueilPortailS'enregistrerConnexionCarte

Partagez | 
 

 LES SOINS DE BASE : lettres de clo et nanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde (Fondatrice)

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15390
Age : 52
Localisation : Vendée France
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: LES SOINS DE BASE : lettres de clo et nanie   Lun 21 Avr 2008 - 16:54

Clotilde (Admin) a écrit:
Vous venez de trouver une pie, une corneille, un corbeau, bref un bébé corvidé, et vous ne savez pas quoi faire.
Voici la lettre type que j'envoyais à ceux qui me demandaient de l'aide après avoir recueilli un oisillon en détresse.

Jack l'affreux !
Vous pouvez très bien démarrer en lui donnant des croquettes de chat trempées dans de l'eau, attention, bien trempées dans de l'eau, sinon il y a risque de déshydratation pour le bébé...Vous pouvez aller en jardinerie et acheter de la pâtée pour mainates. C'est une espèce de farine dans laquelle on rajoute de l'eau, on en fait ensuite des petites boulettes, grosses au début comme des noyaux de cerises.
Les premiers temps vous devrez ouvrir le bec de votre oisillon et lui glisser avec le petit doigt la boulette dans le fond de la gorge, donnez lui en 3 ou 4 à chaque fois, toutes les deux heures environ.(plus s'il montre encore des signes de faim).Voir la vidéo "la becquée de Pin-Up"
Dans les jours qui vont suivre, il saura très bien vous appeler lorsqu'il voudra manger. Vous n'aurez plus besoin de lui ouvrir le bec, il le fera très vite tout seul, lorsqu'il vous verra.
J'ai appris à boire à mes pies assez vite, en les mettant sur mon doigt et en laissant couler du robinet, un filet d'eau très fin.
Je leur mettais le bec sous ce filet d'eau, et elles comprenaient très facilement, ce qu'elles devaient faire pour boire.
En général, il faut leur faire confiance, si elles ne veulent plus manger, ne les forcez jamais, c'est qu'elles sont gavées.
A chaque fois que je donnais une boulette à ma pie, j'avais près de moi une tasse, style faïence ou porcelaine, je tapais avec une cuillère sur cette tasse trois coups, et je lui mettais la boulette dans la gorge. (l'important est que le son soit toujours le même).
Ceci m'a bien aidée lorsque "Lule" a pris son premier envol, un peu trop tôt à mon goût.
Le soir tombait, elle s'était réfugiée à la cime de grands arbres, et puisque c'était l'heure, qu'elle avait bien mangé avant, elle s'endormait tout là haut et me laissait toute triste en bas.
Je pensais ne plus la retrouver et elle ne savait pas encore s'alimenter seule.
A l'aube, je suis retournée dans le petit bois, où je ne la voyais même pas et j'ai tapé mes trois coups en l'appelant, quelle joie lorsque je l'ai vue descendre de branches en branches au son de ma voix et certainement aux trois coups du petit déjeuner.
Au début, je la laissais dans sa cage, avec de la paille dans le fond, de l'eau, mais la porte était toujours ouverte, elle sortait en sautillant lorsqu'elle me voyait, faisait un petit tour et retournait de son plein gré dans son "deuxième" nid.
Petit à petit, elle sortit lorsque je préparais le repas, et découvrit les nouveaux goûts, le gruyère, la salade (avec sa vinaigrette !), un peu de viande, des fruits .....
Puis elle partagea nos repas, sur le dossier d'une chaise, dehors.
Elle s'est d'abord familiarisée avec la terrasse, puis le jardin, puis elle alla beaucoup plus loin.
Mais vers 18 heures, elle était toujours de retour et frappait au carreau en piaillant,
"Bon, vous m'ouvrez ou quoi" ?
Je pense que j'ai eu ma première pie un peu plus jeune que la deuxième, c'est peut-être pour ça que l'imprégnation à mieux marché avec elle.
N'essayez pas de lui apprendre à manger seule trop vite, (si vous voulez la voir grandir près de vous), ni à voler trop vite non plus.

Voilà, j'espère que vous aurez avec votre pie autant de bonheur que j'en ai eu avec les miennes.
Bonne chance, et surtout donnez moi des nouvelles .
Souze la deuxième pie
:
Je joins à cette lettre type, celle de Nanie, la première personne que j'ai contactée après avoir recueilli Lule. J'avais trouvé les informations si dessous dans un site ornithologique. Je les retranscris ici, avec son autorisation, certains « trucs » diffèrent, essayez de prendre à votre compte ce qui vous convient le mieux.

lettre de nanie :
Nous sommes régulièrement interrogés par des gens qui ont trouvé une jeune pie et ne savent comment l'élever. Hélas, il arrive souvent que, le temps que nous trouvions le message et que nous y répondions, l'oiseau soit déjà mort.
En ayant élevé plusieurs, voici quelques conseils empiriques qui peuvent aider les candidats à être père ou mère-pie.
Si vous arrivez à sauver la pie tombée du nid que vous avez trouvée, elle vous donnera beaucoup de joie, car ce sont d'adorables bêtes....
Voici quelques conseils :
Ces chères petites pies sont aisées à élever, enfin c'est moins difficile qu'il n'y parait à première vue. Si vous vous trouvez empotés, ne vous faites pas de souci, armez-vous de patience et vous y arriverez certainement. Ne vous découragez pas si Margot (ici en Provence elles se nomment toutes ainsi !) semble malheureuse avec vous, elle va s'apprivoiser et vous donnera beaucoup de tendresse...avant de s'ensauvager et de vous quitter sans retour...
Pour la nourriture :
On avait acheté en magasin-animalerie une bouillie pour les jeunes oiseaux, de la pâtée universelle, au miel ou aux oeufs, les deux sont bien. C'était pratique, cela se délaye dans de l'eau, et cela est très nourrissant. Il faut introduire la nourriture dans le bec, bien au fond, normalement la jeune pie demande à manger souvent, en ouvrant le bec et en piaillant. Il faut alors lui mettre la nourriture par petites quantités bien au fond de la gorge. Vous verrez qu'elle avale alors très bien, n'hésitez pas à lui enfourner bien au fond.
Nourriture pour mainates :
Quand elle n'a plus faim, elle n'ouvre plus le bec. Il vaut mieux lui donner peu, mais souvent, c'est comme ça que fait la vraie maman-pies ! Pâtée universelle, croquettes pour chat bien bien ramollies dans l'eau, on peut aussi compléter par de minuscules bouchées de viande crue (un steak haché faisait long usage), et aussi un oeuf dur, émietté bien fin, on lui donnait de tout petits bouts d'oeuf, elle adorait surtout le jaune. Et aussi un peu de fruit, enfin tout ce que vous mangez, en se souvenant qu'elles sont omnivores, mais au début la base était cette bouillie, et des protéines (croquettes, viande...)et je pense que c'est un bon démarrage pour ces jeunes pies.
Attention, c'est très important que votre jeune pie boive beaucoup, surtout quand il fait chaud, pour la faire boire, il suffit de tremper vos doigts dans l'eau, et vous lui faites couler du goutte à goutte dans le bec...attention aux fausses routes, trop d'eau d'un coup peut leur être fatal..
L'embêtant c'est qu'en général la mère et le père nourrissent leur progéniture très fréquemment. Si bien qu'au début je rentrais entre midi et deux. Mais si vous ne pouvez pas elle doit pouvoir tenir du matin jusqu'à ce que vous reveniez le soir.
On l'avait installée dans une cage, pour éviter qu'elle se fasse manger par les chats, et aussi qu'elle ne fasse trop de saletés dans la maison. Plus tard, lorsqu'elle volera, vous pourrez la laisser libre, avec des précautions mais on y reviendra si vous voulez bien.
Jack plumé
Attention aussi aux coups de chaleur, les jeune oiseaux souffrent de la chaleur et peuvent même en mourir, donc il faut la tenir au frais. Je ne sais pas où vous habitez, nous en Provence il fait chaud l'été, et une amie en a élevée une qui est morte de chaleur car elle l'avait laissée dans l'entrée en plein soleil.
Voilà, je suis sûr que vous trouverez les bons gestes qui sauvent, et ce petit animal charmant en vaut la peine, la nôtre nous a donné tellement de joies, car elle a vécu environ deux mois libre en revenant sur notre tête et aussi manger dans nos assiettes aux heures des repas, et c'était extraordinaire. Ensuite elle est partie vivre sa vie....
Donc courage, et surtout n'hésitez pas à nous solliciter.
Il y aura toujours quelqu’un pour vous répondre.
Nanie

_________________
Clo \"On reconnait le degré de civilisation d\'un peuple à la manière dont il traite ses animaux.\" Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
 
LES SOINS DE BASE : lettres de clo et nanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES SOINS DE BASE : lettres de clo et nanie
» Produits d'hygiène et soins du corps de base
» perdue dans la jungle des soins articulaires !
» LES LETTRES DE DRESSAGE ????
» Les Lettres de manège, drôle d'histoires!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: General :: Spécial invités: "les soins de base"-
Sauter vers: